Le coup du sac

by

photo-0641.jpg

Surcouf, fin d’aprème. Ça poisse déjà la rentrée. Des boutonneux livides, cernés, fatigués d’avoir passé leur vacances derrière leur console Wii, s’affairent ça et là, traquant la moindre babiole pour gonfler leur bécane déjà survitaminée. (les plus malins – plus bricoleurs aussi – sont deux rues plus loin, côté Montgallet, la Silicon Valley sino-parisienne.)
Bref, venu juste pour acheter une clé USB 12 Gigas, je fais la queue, prenant mon tour derrière un retraité qui semble hésiter entre « Le web 2.0 pour les nuls » et « Second Life pour le troisième âge : l’espoir? »; (par prudence, il reposera finalement les deux ouvrages). Et là, devant moi sur le mur, pétulants de santé vive et d’envie d’en découdre avec leur solides bretelles en polyvinyle, que vois-je ? les SACS SURCOUF ! affublés de leur prix exorbitants ! Ah les rubiconds ! les clowns ! les rois du Cirque ! Et c’est pas les seuls !
Imaginons : 1000 clients/jour, porteurs d’un sac publicitaire à 15 centimes. Considérant que chaque sac à une surface de 0,25 M2 et que le prix du mètre carré de publicité (mobile en plus !) dans une ville comme Paris avoisine les 20 Euros/jour, cela nous fait… 250×20= 5000 Euros de publicité par jour, payée par qui ? Par vous ! les clients ! Parce qu’en sortant du magasin vous allez quand même marcher un peu dans la rue, non? Monter, descendre des escaliers ! Du métro ! Du Sacré Coeur ! De la Tour Eiffel qui sait ! Et arborer le logo Surcouf (ou Franprix, etc.) dans Tout Paris ! Si on ajoute, cerise sur le gâteau, 150 Euros pour la vente des sacs, l’enseigne se fait plaisir avec ce coup de la pub gratis : 5150 Euros d’économie ! Et pour une dépense en sacs ridicule ! (1000 sacs imprimés doivent leur coûter à peine le prix de ma clé USB…)
Moralité : ne payez (éventuellement) que les sacs BLANCS, ou sans logo distinctif, sans marque. Ceux-là, les siglés, prenez-les, volez-les, par dizaines, faites-en des sets de table, ce que vous voulez, mais jamais, jamais ne déboursez quoi que ce soit. On vous vole éhontément.
Faites allègrement passer l’info…
Ah oui : Au 1er janvier 2010, la commercialisation et la distribution de sacs en plastiques seront interdites. Place à l’amidon de maïs et à la fécule de pomme de terre. Avec ou sans pub.

Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Le coup du sac”

  1. Sac plastique publicitaire Says:

    […] Le coup du sac, billet critique sur les sacs publicitaires […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :