Archive for septembre 2007

Belle phrase républicaine

26 septembre 2007

photo-0705.jpg

Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la poubelle
Je suis un déchet, je mérite la …
Je suis un déchet, …
Je …

 

(Le type, déchaussé, hagard, s’éloigne en titubant…)

 

 

Publicités

Aubade 2018

22 septembre 2007

Rue de la Folie-Méricourt, début de soirée. Une fenêtre entr’ouverte, donnant sur le trottoir. Derrière les rideaux, une petite dispute conjugale sans gravité. J’enclenche quand même mon enregistreur…

[…]

– T’en as pas marre de regarder ces pubs à la con ?

– C’est pas des pubs à la con c’est une des dernières campagnes Aubade ! King Size Special !

– Ouais c’est ça…

– Leçon 758, parfaitement ! « Ne pas lui casser les couilles pendant qu’il regarde la télé ! « … Je me fais le best of là, alors fais pas chier merde !

– J’ai des plus beaux seins qu’elle moi… (…) hein ?… non ?…

– Ta gueule deux secondes s’te plaît… (…) Regarde : Leçon 759 : « aller lui chercher une bière et continuer tranquillement ses mots fléchés !  »

[…]

– Tu me gonfles t’es un obsédé Pierre-Charles !… Moi, t’en a rien à foutre ! Rien ! […]

– … Attends ! qu’est ce que tu fais là ?? ho ?!

– Tu vas dégager avec ta télé, connard !… aller voir tes saloperies ailleurs…

– Non mais elle est pas bien elle putain !… Eh arrête !!!… tu vas où avec ça ???

– T’auras qu’à prendre une rallonge ! allez dégage de là !… Allez, dehors !…

Attraper le pis

19 septembre 2007

photo-0688.jpg

Il voulait tendre la main pour attraper le pis,
s’accrocher aux tétines digitales.
Mais plus il allait, plus la vache riait,
gloussait sur l’herbe automnale,
se dérobant à la soif du tire-lait.
Alors tant pis se dit-il : ces mamelles illusoires,
toutes gorgées de lait qu’elles soient
ne valent pas le coup de main
auxquelles je les destinais.

Casting interplanétaire

15 septembre 2007

alien-girl.gif

Y en a qui disent que les filles ne sont pas comme ça dans la réalité (la nôtre, la vraie), que les mannequins ont souvent l’air de venir d’ « une autre planète ». Sans vouloir trop polémiquer, je dois reconnaître que c’est parfois un peu vrai, à l’instar de celle-ci par exemple : VX-55 alpha ; qu’on a fait venir exprès de la galaxie d’Andromède pour la dernière campagne D&G lunettes (remarquée par tout le monde dans les vitrines sans doute).
Enfin bon, elle n’est pas restée longtemps, VX, sa soucoupe bleue l’attendait à côté. Juste le temps de se faire tirer le portrait, d’empocher son petit chèque et hop, on remonte!

Il était une foi un 13 septembre

13 septembre 2007

photo-0677.jpg

En ce premier jour de ramadan, il m’apparait superflu d’apporter un trop long commentaire à cette image qui parle d’elle même, pêchée ce matin à Belleville.
Il est néanmoins remarquable que de nos jours, pour une somme relativement modeste, on puisse se régaler avec ce que certains gourmets appellent joliment les « bouchées d’Allah ». Un régal paraît-il, avec un peu de mayo. Mais pas avant la tombée de la nuit, hein, fils !

Manque de pot !

10 septembre 2007

photo-0655.jpg

Le petit malin qui a cru intelligent de donner enfin une fonction au pot de Jean-Pierre Raynaud (parvis du Centre Pompidou, Beaubourg) a été arrêté hier soir in extremis. Il s’agirait d’un jardinier au chômage. Après avoir escaladé nuitamment le socle de la sculpture, il a planté des araucaria rampanum, espèce assez rare d’Amérique du Sud, dont l’odeur fétide était destinée à manifester son incompréhension de l’art contemporain. L’homme s’apprêtait à semer un baobab au centre du pot (pour le faire éclater) lorsqu’il a été appréhendé par les forces de police. Actuellement en garde à vue, il affirme avoir entendu une voix lui suppliant de commettre ce que d’aucun caractérisent déjà comme un « grave délit ». La plante incriminée (visible sur la photo) a été détruite ce matin. Ouf.

Trente minutes avant !

2 septembre 2007

photo-0669.jpg

C’est la nuit qui ronfle sur la ville. Un immeuble silencieux cependant, au fond d’une rue. Au quatrième étage une lumière, petit carré jaune dans le presque noir. Une cuisine. Avec un frigo et un homme nu devant. L’homme a faim. Il est beau dans sa faim d’ailleurs. (avez vous remarqué combien un homme qui a faim est beau ? Non ? Tant pis, continuons, revenons à la scène qui s’annonce tragique.) En effet il y a un problème : le frigo est vide. Ou presque. Quelques citrons secs, une laitue fatiguée, un poivron, un demi-yaourt transformé en roquefort ainsi qu’un tube de pâte d’anchois feraient presque oublier la présence réconfortante d’un tombapique paquet de jambon. Du Speck d’Italie. Yesss se dit l’homme. Qui, fébrile, l’estomac gargouillant de vacuité, avance la main en vainqueur. Il va pouvoir manger quelque chose. Mais, mais, mais. Attention. Le Speck d’Italie ne se laisse pas avoir pas comme ça le salaud. La fringale en pleine nuit, vous oubliez avec le Speck : il faut ouvrir le paquet trente minutes avant consommation. C’est spécifié sur l’emballage (qui ricane dans la main tremblante de l’homme déconcerté, évidemment). Drame. L’homme va-t-il désobéir ? Y aura-t-il combat avec les forces velues ? Et si, en attendant, l’homme se confectionnait un petit poivron farci au roquefort, de derrière les fagots? Hein?! Judicieusement citronné ! Trente minutes c’est pas bien long. Si ?
Quel impertinent ce Speck, quand même. Comment peut-on, en 2007, à l’ère du tout-tout-de-suite-vite-fait-bien-fait, imposer un délai de mia-miam outrageusement aussi LONG, violemment contre nature ? Les marquéteux du jambon ne feraient-ils pas mieux de réviser leur coppa? De nous fabriquer un jambon mangeable aux premiers contacts avec l’air ambiant ?
L’homme, dépité, s’est rassis sur le rebord de son lit. Il pense. Il souffre ; son ventre est au supplice. Reste plus que 13 minutes.


%d blogueurs aiment cette page :