… de la littérature ?

by

fin

On est perdus. Moi, personnellement, je pense — et ça n’engage que moi — que la littérature devrait être une littérature du littéraire. Uniquement. Qu’on soit bien dans la Lettre. Bien plongé. L’a rien compris Bégogo, rien. Une littérature correctement lettrée, na ! c’est ça qu’y faut. Littérée, ai-je envie de dire. Et je le dis, erde ! je loupe des lettres, là c’était un M — J’écris beaucoup trop vite pour la technlogie actuelle — Ah ! là un O encore. Erde. Bon donc je bref, je disais oui la littérature se doit de littérer. C’est pas dur à comprendre. De littérer – ou littérater, disent les Clermontois – comme autrefois. Comme jadis. Comme alors. Comme quand mémé cirait les péniches à pépé. Se lancer et hop : littérater. Balzaquer. Céliner. Gider les armoires. Complétement. La Phrase. la Phraaaase. Princière. Importante. Ministérielle. Oui Monsieur. Sujet, verge. Crotte : sujet, VERBE. Comlément. Plément bordel ! Petite base solide. Et ensuite subordonner, métastaser, proliférer, que ça fume aux couennes ! que ça murgisse dans les montées ! Proche de l’asphyxie. Phrase complexe. Comme le monde. Belle. Polissée, la phrase. Non : policée, pardon. Utiliser des mots rares. Obliger le lecteur à potasser ses dicos. Le coincer. Le bigorner ce p’tit con. Ah tu sais pas c’que ça veut dire ça hein ! Hé hé. Bigorner. Que je t’eusse bigorné sournoisement mon caillon ! T’as vu ce subjonctif ! hein ! parfaitement plus qu’imparfait t’as maté ? Et là, téma ! téma la pointe hertaïque de ma phrase-miroir : t’en a croisé combien des adjectifs de cette qualité-là ? de cette brillance indicible ? Non mais dis-moi Bobby dis-moi. Hertaïque. Ça déménage hein ! C’est un terme de charcuterie, hertaïque. Tu trouves ça que dans les dicos professionnels. Du jargon d’industrie c’est. Et encore très très ciblé géographiquement. T’as deux trois bleds en France qui l’utilisent. Max. C’est ça un mot rare, mec. Comme certaines maladies. A utiliser avec parcimonie. Juste de temps en temps. Mais dès que tu le sors ce mot, paf ! Effet garanti, tout le monde s’assoit, arrête de respirer. Même Bégogo. Tu verras. Et des comme ça faut en avoir une bonne poignée si tu veux littérer. (Je veux dire, si tu veux te lancer véritablement.) Verbe, adjectif, nom commun, peu importe. Tu commences ta phrase, tranquille, détendu, tu continues, tu laisses aller le stylo, tu choisis un verbe facile, comme manger, pour appâter, pour que le client pense qu’il va te niquer, qu’il va comprendre, qu’à lui on la fait pas ; et là, là, alors qu’il amorce son petit rot de digestion pour la descente, PAF ! tu lui colles un substantif en carbure de molybdène. Ha ha ! En pleine subordonnée ! Le pauvre ! Lui qui croyait dominer la situation ! le client ! avec son petit bagage culturel de prof de grammaire ! Regarde ! regarde maintenant comme il s’étrangle ! comme il s’emberlife les arpions dans ton piège à macaque ! C’est pas t-y beau ça ma fille ? Ça mérite pas t-y un p’tit bizou là ? Là voilà la littérature garçon, la voilà ! laisse tes virgules dans ta boite à outils, ferme les guides, les écoutilles, les palabres érudits, laisse descendre au sonar, instinctive simplement, mais surtout, surtout oublie pas : Les mots rares. Les termes hermétiques. Les tics insondables. Les diables de traits, et touti kuanti. Et raconte un truc. Avec des vallées, des pieds de table, des boulangers virulents, des hannetons lucides, vazy Ramzi tout est possible. Enfin bref : démerde-toi ! (comme disait Neil Armstrong à Buzz Aldrin en I969, quand il lui demandait par où on fait pipi dans la combi.)

Publicités

Étiquettes : , , ,

10 Réponses to “… de la littérature ?”

  1. Manuel Montero Says:

    La figure de l’astronaute à la fin, elle est très bonne.

  2. ardentepatience Says:

    Dernier texte en date lu avec des mots rares de la Littérature dedans.

    http://editions-hache.com/brea/brea6.html

  3. Virginie Says:

    J’ai essayé votre recette, et je me suis retrouvée avec un amphigouri, que dois-je faire?

  4. Nicolaï Lo Russo Says:

    @M.Montero. Merci d’avoir fait quelques pas, et là. (aux fruits de mer, bien sûr.)

    @ardentepatience. Dieu sait qu’il en faut. Merci pour la Hache, je ne connaissais pas.

    @Virginie. (LA Virginie des ELS ?) Pour l’amphigouri ? Vous vous êtes sans doute égarée entre la parataxe et l’hypotaxe. C’est récupérable. Si vous n’avez rien contre les anacoluthes, je vous suggère simplement d’enchâsser ce qui vous reste de syntaxe dans quelques épitrochasmes, sans quoi j’ai peur que l’excès d’hyperbates ne vous décourage.

  5. Virginie Says:

    @Nicolaï: la Virginie qui passe de temps en temps sur le blog des ELS…..
    Finalement, pour mon texte ayant des allures d’amphigouri, j’ai préféré le mettre à la corbeille! :)

  6. El coco Says:

    Grammaire,synaxe,sémiologie…quand tu nous tiens!!

  7. Filou Says:

    Il y a peut être plusieurs littératures qui sait… Excellent votre post en tt cas, bien ironique. (je vous ai mis quelques mots sur « HYROK » chez Leo Scheer, je viens de finir… très bon roman!)

  8. Nicolaï Lo Russo Says:

    @Filou. « Plusieurs littératures », en voilà une bonne formule. J’y reviendrai dans un prochain billet. Visiblement c’est une thématique à la mode avec l’écriture « blog » qui vient « déteindre » sur l’édifice classique, sur la définition de « LA littérature ». Intéressant. (Et merci pour HYROK, je vous ai répondu « à côté »…)

  9. Sophie K. Says:

    Dis, c’était pas « emmerde-toi ! », la réponse de Neil à Buzz, plutôt ?

  10. Sophie K. Says:

    (oui bon ok ok.)
    (je sors tidsuite.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :