Archive for the ‘Pub’ Category

Tank vivra la téci !

8 octobre 2007

photo-0714.jpg

La « paix est un combat », signe le fabricant de fringues Marithé & François Girbaud dans sa dernière campagne presse. Le premier plan montre de joyeux drilles multiraciaux foulant une sorte de sol artificiel où s’enchevêtrent des hibiscus et des maquettes de tanks (histoire de changer de la très fanée « fleur au bout du fusil », d’innover un peu quoi, en attendant les lilas au milieu des lance-roquettes).
Très sympa comme visuel. Surtout qu’il est spécifié que la marque soutient « seeds of peace » , une organisation apolitique qui tend à promouvoir la paix chez les jeunes qui en chient grave dans les zones de conflits. Les zones comme les cités par exemple. (ben oui quoi, y a pas qu’au Moyen Orient et autour de l’équateur que ça latte méchant…) D’ailleurs tiens… ne seraient-ce pas les immeubles sinistres d’une cité du 9-3 qui dominent cette brume inquiétante, au second plan de l’image, là? Mais si mais si ! Une cité où les petits jeunes ne jurent que par Le Coq Sportif, Sergio Tacchini, les marques de rappeurs, etc… ‘taing ! Il serait grand temps que Marithé et François vendent leur came là-bas dedans, non ? « investissent ce (juteux) segment de marché » ! Pas déconner quoi !
Allez Zahira, va pour un petit débardeur à 650 Euros, on verra après pour trouver du taf… Peace & Love, babe… z’y va!

Aubade 2018

22 septembre 2007

Rue de la Folie-Méricourt, début de soirée. Une fenêtre entr’ouverte, donnant sur le trottoir. Derrière les rideaux, une petite dispute conjugale sans gravité. J’enclenche quand même mon enregistreur…

[…]

– T’en as pas marre de regarder ces pubs à la con ?

– C’est pas des pubs à la con c’est une des dernières campagnes Aubade ! King Size Special !

– Ouais c’est ça…

– Leçon 758, parfaitement ! « Ne pas lui casser les couilles pendant qu’il regarde la télé ! « … Je me fais le best of là, alors fais pas chier merde !

– J’ai des plus beaux seins qu’elle moi… (…) hein ?… non ?…

– Ta gueule deux secondes s’te plaît… (…) Regarde : Leçon 759 : « aller lui chercher une bière et continuer tranquillement ses mots fléchés !  »

[…]

– Tu me gonfles t’es un obsédé Pierre-Charles !… Moi, t’en a rien à foutre ! Rien ! […]

– … Attends ! qu’est ce que tu fais là ?? ho ?!

– Tu vas dégager avec ta télé, connard !… aller voir tes saloperies ailleurs…

– Non mais elle est pas bien elle putain !… Eh arrête !!!… tu vas où avec ça ???

– T’auras qu’à prendre une rallonge ! allez dégage de là !… Allez, dehors !…

Casting interplanétaire

15 septembre 2007

alien-girl.gif

Y en a qui disent que les filles ne sont pas comme ça dans la réalité (la nôtre, la vraie), que les mannequins ont souvent l’air de venir d’ « une autre planète ». Sans vouloir trop polémiquer, je dois reconnaître que c’est parfois un peu vrai, à l’instar de celle-ci par exemple : VX-55 alpha ; qu’on a fait venir exprès de la galaxie d’Andromède pour la dernière campagne D&G lunettes (remarquée par tout le monde dans les vitrines sans doute).
Enfin bon, elle n’est pas restée longtemps, VX, sa soucoupe bleue l’attendait à côté. Juste le temps de se faire tirer le portrait, d’empocher son petit chèque et hop, on remonte!

Pour la gloire

14 août 2007

1.jpg

« Ben » de Nice (comme Brice, vous savez) écrit pour la gloire, donc. C’est clair : s’il fait de la pub pour des stylos, dans les papèteries, c’est pas pour l’argent ! Non non non ! La gloire ! que la gloire ! Parce que l’artiste doit rester pur ! inventif ! ne jamais se répéter ! L’argent? Quelle horreur ! allergique ! Totalement ! Alors faites comme lui, Ben Vautier, écrivez pour la gloire. (Et contactez Clairefontaine si vous êtes célèbre.)

Je suis en vacances là, mais j’écris une petite carte postale de temps en temps. Pour la gloire. Hasta luego.

De la relativité du mot « encombrant »

31 juillet 2007

photo-0593.jpg

183 Euros. C’est la flute au sel que vous risquez si vous déposez dans une rue de Paris un « encombrant », (alors que vous auriez dû appeler le 3975, espèce de saligaud). Coup de fil angoissé de ma femme qui veut se débarrasser d’une série de pots en terre cuite un peu ébréchés : « Dis donc Ghert’ ça veut dire quoi pour toi « un encombrant » ? c’est très relatif, non ? A partir du moment où on peut trébucher dessus, moi ça me semble encombrant… » J’ai pas su quoi lui répondre.
Le Petit Robert tente de nous éclairer un peu au sujet de cet adjectif (transformé en substantif par la Mairie de Paris) : « Qui embarrasse, obstrue, gêne. Exemple : objet encombrant. » Je demeure perplexe : l’autre jour j’ai failli glisser sur une tringle à rideaux, boulevard Vincent Auriol. Heureusement, l’affiche camionnée ci-dessus nous donne la clé de l’énigme : Il faut au moins le volume d’une bonne machine à laver des familles pour être « encombrant ». Ou d’un congélateur. Ou d’une bibliothèque en merisier. Le gros machin incontournable, quoi. Donc si vous voulez vous débarrasser de votre ordinateur, de votre machine à coudre, d’une chaise ou deux, aucun problème. C’est plus modeste en taille, et ça fera toujours la joie des SDF ou des antiquaires. Avant que Paris ne ressemble définitivement à un musée sans âme ni rien qui dépasse.

Si un flic cherche à vous verbaliser parce que vous avez déposé un pouf et un aspirateur, sortez lui une photo de l’affiche ou demandez lui la définition exacte du mot encombrant. Vous aurez forcément raison. Mais surtout ne lui dites pas que c’est lui le plus encombrant dans l’histoire. Vous auriez tort…

Y a vraiment tout c’qu’y faut !

12 juillet 2007

Ya tout c’qu’y faut hein!

Y’a surtout une vraie réflexion sur le statut de la femme dans notre société égalitaire, progressiste, loin des vilains clichés machistes qu’on a pu rencontrer jadis.
Enfin, c’est juste pour vendre des lattes en bois à 10€90 le M2 (bois exotique tique tique). Pas bien méchant. A ce prix-là ça terrasse, hein !…

Un peu comme cette pub là, tiens : ambiance pré gang-bang pour que les gens raffolent des transports en commun.

Il t’arrivera rien ma belle, allez monte ! (hé hé hé…)

photo-0559.jpg



%d blogueurs aiment cette page :