Posts Tagged ‘Politique sécuritaire’

RISKMETER®

27 novembre 2008

riskmeter Relié à une gigantesque base de données statistiques qui n’a de cesse de croître comme une jolie gangrène, RISKMETER® vous permet de mesurer, où que vous soyez petit imprudent (merci le satellite), le risque que vous encourez à engager telle ou telle action, avoir tel ou tel comportement (souvent erratique, il faut le reconnaître). RISKMETER® ? Une véritable avancée. Vous voulez vous baigner après un copieux repas ? Entrez dans la base le lieu exact de votre baignade, l’heure et la composition de votre repas (+ Kcal), votre âge et votre poids (normalement vous avez déjà votre fiche) et RISKMETER® vous donne — vous calcule ! — les risques que vous avez de vous exposer au choc hypothermique et à la noyade (pour l’avoir essayé sur cette jolie plage normande, j’avais 1 « chance » sur 17 (1/17) de mourir en plongeant dans l’eau à 12°C, alors que je sortais d’un « menu poisson » bien arrosé. Sympa ! Et très utile évidemment. (On notera que les notions de « risque » et de « chance » sont étroitement liées et ne dépendent, finalement, que du point de vue.) En tous cas je ne m’en sépare plus de cet outil ! L’autre jour, j’hésitais à aller me balader à Aulnay-sous-Bois, faire connaissance avec les habitants, voir un peu comment ils vivent dans les cités, tout ça : Ben j’ai bien fait de consulter RISKMETER® : mauvaise rencontre : 9 chances sur 10 (bon c’est vrai on était déjà à la tombée de la nuit) ; proposition d’achat de drogue/arme/voiture volée : 30% de chances (on peut mettre en pour-cent, pour simplifier). Et puis c’est drôle, il suffit qu’on change juste un paramètre (par exemple j’ai entré « Neuilly » à la place d’Aulnay), et hop, le risque chute immédiatement (1/1265). C’est rigolo hein. Vous fumez ? (et en plus vous buvez ?) Vous aimez ça ? Si vous vous adonnez à cette fâcheuse manie depuis plus de 5 années déjà, peu importe que votre tige ait un filtre ou non, au delà de 10 cigares/cigarettes/jour les chiffres sont plutôt alarmants : cancer du larynx avant 70 ans : 64% ; du poumon (si vous avalez la fumée) : 52%. Changeons un paramètre, pour rigoler : joint de canabis : hop ! 81% C’est dingue. RISKMETER®, inséparable oracle. Avec le sexe aussi c’est très marrant. Vous baisez sans capote et vous partez une semaine à Ibiza au mois d’août ? Aïe aïe aïe… Ah vous êtes bi, en plus ? Oulàà… Ne partez plus. Les chiffres sont édifiants. Vous partez en trek au Tibet et vous comptez faire un peu d’alpinisme ? Réfléchissez bien ! (d’autant plus si vous ne voyagez pas sur Singapore Airlines). Pour le boulot aussi c’est efficace. Tenez, par exemple : Vous avez 42 ans, vous bossez dans une boîte de pub (à Paris) dans laquelle vous n’évoluez plus ? où votre supérieur se fout de votre gueule ? Vous avez en outre un enfant à charge ? Un crédit immobilier ? Une tendance à l’embonpoint ? Surtout, surtout, filez doux, ne vous faites pas virer pour faute professionnelle ou autre : vos chances de retrouver du travail dans ce secteur, à votre âge avancé, son presque inexistantes : 1/3214. Vous êtes inscrit sur Facebook ? ça remonte un peu : 1/2977. Par contre l’échappatoire par le suicide (à 3 ans après le licenciement) est une donnée réelle : 87%. (L’option « pro » de RISKMETER®, un peu plus onéreuse, permet même de savoir si vous avez plus de chance de vous tirer une balle dans le cigare, de vous pendre, ou de disparaître aux barbituriques ; pour que l’entourage prenne le cas échéant les mesures nécessaires, c’est pratique). Eh oui c’est assez effroyable ces statistiques réunies et ricanantes, disponibles à l’envi dans cet élégant boîtier durci (*), je suis d’accord. Les temps sont durs, ça tout le monde le sait. Et avec la politique parano-sécuritaire, très en vogue actuellement, on ne peut qu’applaudir l’arrivée (peu médiatisée, étrangement) de ce fantastique outil fabriqué, on s’en doute, aux Etats-Unis (d’Amérique). RISKMETER® donc, bientôt disponible dans nos meilleures boutiques de technos (compter 2010 quand même), en divers coloris, avec option lecteur MP3 pour les filles, téléphone, GPS — et même Taser pour les garçons. Le prototype ci-dessus, sur lequel j’ai pu, grâce à mes contacts aux RG, mettre la main (tremblante) l’été dernier, était vendu à Atlanta paraît-il (mais faudrait que je vérifie) aux prix dérisoire de 25 dollars (avec l’abonnement, lui beaucoup plus cher, mais plein de possibilités (modules) sensationnelles — sports de combat ; sports extrêmes ; séjours à l’étranger ; navigation mer ; métiers à risque ; sexualité déviante ; gastronomie tropicale ; etc.) Enfin bref, une merveille ; on n’arrête pas le progrès. Là j’ai besoin de clopes, mais le tabac, ce con, est de l’autre côté de la route (à grande circulation). Sans RISKMETER® je crois bien que je vais rester chez moi. On sait jamais. (*) On caractérise par « durci » tout écran, boîtier, appelé à être utilisé possiblement dans des conditions difficiles, et dont la construction est adaptée à ces conditions. Par exemple, si lors d’une promenade volcanique vous glissez dans le cratère du Mauna Loa (Hawaï) avec votre RISKMETER®, celui-ci vous indiquera que vous n’avez qu’une chance sur 34’547 de vous en sortir sans brûler vif, alors que lui, ça va.


%d blogueurs aiment cette page :