Fat light

by

fatlight

Caisse d’un supermarché, rue des Filles du Calvaire. Un type dans la queue, la trentaine sportive, fashion cute, c’est son tour. Le mec énerve d’emblée : beau, grand et sec, hâlé, (il revient des Bahamas probablement), sourire scotché au visage (il repart la semaine prochaine), un petit mot pour rire, relax, détendu, la caissière qu’en peut plus, qui se trémousse en bipant les courses du mec qui avancent sur le tapis. Faut voir ça : Lait entier, biip, Chivas, biip, six-pack de bière brune, biip, foie gras, biip, avocats, biip, quatre-quarts à la vanille, biip, boîte de truffes au cognac, biip, saucisson de Morteau, biip, 3 kilos de sucre en poudre, biip biip biip, pizza aux merguez, biip, Mamie Nova à la crème double, biip, Panettone, biip, ravioles aux quatre fromages, biip, Pomerol 2005, biip, côte de boeuf, biip, cailles farcies, biip, miel de châtaignier, biip, beurre d’Echiré à la motte, biip, pâté de sanglier, biip, rigatoni carbonara, biip, roulade de porc aux deux poivres, biip, mayonnaise, biip, brioche au beurre, biip, confit de canard, biip… C’est terrifiant cette assurance qu’il a ce mec, pas un gramme de choléstérol sans doute. C’est fou. Ce mec fascine. Un demi-dieu. Il paye, Visa Gold, rassemble ses courses, s’en va dans un gai saut de carpe, en faisant bander ses biceps. Yeah.
Après lui, une jeune femme, forte, triple menton, cent-ving kilos, un mètre soixante, une quasi boule. L’air gentil. Doux derrière ses lunettes. Elle regarde le mec sortir, les yeux exorbités, la lippe humide. C’était bien son genre, ce « bomec » ah là là. Qui l’a même pas regardée. Tant pis, allez, bonjour madame — Bonjour : Thon au naturel, biip, endives braisées, biip, jambon de dinde, biip, aspartame en doseur, biip, mandarines, biip, Silhouette 0% au kiwi, biip, émincé de poulet, biip, « crème » 3%M.G, biip, bouteille de Vittel, biip, six-pack de Tourtel, biip, ananas, biip, médaillons de lotte, biip, concombre, biip, confiture allégée, biip, soupe aux légumes 0%, biip, petit pot de Nutella (oulà vous êtes sûre ?) oui oui, allez, biip, Emmental « light », biip, Bridelice 4%, cabillaud aux brocolis, biip, boîte de salsifis, biip, boîte de tomates pelées, biip, salade composée, biip, chips « light », biip, steaks hachés 2%, biip, biscottes braisées « fitlight », biip… Voilà madame… vous payez comment ? — En carte bleue… Ah excusez-moi, encore ce journal, là : (…) BIEN DANS MA VIE, biip…

Advertisements

Étiquettes : , , , ,

14 Réponses to “Fat light”

  1. Sophie K. Says:

    :-))))
    Alors là tout est dit.
    (Spice de salopiaud, va.)

  2. Wolf Says:

    Bien vu ! Et oui on n’est pas tous logés à la même enseigne malheureusement…. Vraiment bien votre blog, toujours aussi sobre, bons billets, et cette ironie, ce ton qui vous est propre.
    A plus!

  3. Vinosse Says:

    Y z’ont du beurre d’Echiré à la motte, aux filles du Calvaire????
    Hum….

    Dès fois la carte GOLD, c’est des vieux qu’on des grosses économies qui viennent la montrer aux caisses.
    Ça leur coûte sans leur apporter rien de plus qu’une vulgaire carte bleue de pauvre!

    Ils sont sots les vieux qu’ont des sous!

    Merci d’être passé me voir!
    A la longue, les gens vont reconnaitre à mon blog des qualités pas toujours évidentes, surtout pour les sourds, les aveugles et les muets!

  4. Don Lorenjy Says:

    Alors comme ça tu reviens des Bahamas ?

  5. Frozen Piglet Says:

    Merci d’avoir laissé un mot sur KCBO
    Il est très intéressant ton blog
    les éditeurs et tout le reste …
    Je crois que je vais mettre un lien chez moi
    @+

    F.Piglet

  6. Nicolaï Lo Russo Says:

    Samantha, Tania… could you just move your head, I can’t see the ocean… Hein? Ah Don Lo t’es là !… Ben non tu vois je suis aux Seychelles pour changer… Avec une de ces grappes de blondes ! Terrible.

    @Frozen. Transaction effectuée (et merci !). Bonne continuation et au plaisir de se (re)croiser dans ces drôles de limbes…

  7. Manuel Montero Says:

    Dis-donc, ça c’est un superbe travail de camp en anthropologie de la consommation. Ma compagne me dit que je suis artiste jusqu’à la moelle parce que j’épluche les clémentines en spiral.. Vous vous souvenez de l’affiche de pastis ou de Cointreau il y a quelques décennies ?

  8. Nicolaï Lo Russo Says:

    @Manuel. Oui tout à fait bien. Elle a même été reprise par Orangina, par d’autres. La spirale est insiprante. Moi j’épluche les concombres, en spirale. C’est plus long.

  9. Coccinella ha ha Says:

    @ mon @vis (humble), la petite copine de Nicol@ ï doit pleurer de rire jour et nuit avec un @sticot p@reil !!! Rien qui lui éch@ppe…
    Bonne fête au saint des enfants pas très sages ! Véra

  10. Nicolaï Lo Russo Says:

    @Coccinella. Merci beaucoup vous êtes chou ! (à la crème)

  11. Manuel Montero Says:

    Euh, je vois pas le rapport. Les concombres ne sont pas des fruits. On revient au cas clinique d’anthropologie de la consommation.

  12. Manuel Montero Says:

    Ou au conceptuel…

  13. loesie Says:

    Vraiment j’aime bien ce que tu écris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :